Qui sommes-nous ?

Contribuant à la formation musicale de plus de 1’000 élèves, l’Ecole Sociale de Musique est parmi les plus grandes institutions de formation musicale de base du Canton de Vaud.

Institution culturelle à but non lucratif fondée en 1948, l'ESML à pour vocation de permettre à chacun, quelle que soit sa condition, d'accéder à l'étude de la musique.

Nos valeurs

Une pédagogie de qualité, vivante et stimulante

Un respect du rythme d’apprentissage de l’élève

Un enseignement instrumental enrichi de musique d’ensemble

Le respect de la Convention des Droits de l’Enfant

La Musique

Pour les anciens, cette science appartenait au monde des Muses, découlant du mouvement des astres, servant à calmer les passions humaines. Art de l’instant combinant les sons, les silences au rythme du temps, il est aussi bien l’expression individuelle, que source de rassemblement collectif appelant à la danse. Musique savante, musique du peuple, musique officielle ou musique religieuse, elle est le miroir de nos civilisations, de leur passé et de leur avenir. 

Ce tout, nous avons à cœur de le transmettre à chacun quel que soit sa condition. Ce patrimoine, nous avons pour mission de le partager par une pratique alternant le jeu individuel et le jeu d’ensemble.

Art qui permet à l’homme de communiquer, « la musique commence là où la parole est impuissante à s’exprimer », Cl. Debussy.

Ce chant de l'âme mobilise tous nos sens. Les neurosciences ont démontré que la musique fait appel tant à notre cerveau droit qu’à notre cerveau gauche. Elle mobilise aussi bien le centre du langage, de la mémoire, que celui de l’écoute, de la vue ou de la motricité fine. Ainsi la musique est une formation complète nous donnant les outils pour appréhender le monde.

Nous avons pour mission de contribuer par la musique à un développement harmonieux de la personnalité. Poursuivant la vocation de son fondateur G.G.Graz, l’Ecole Sociale de Musique propose une formation musicale dans le respect du rythme d’apprentissage, permettant aux futurs mélomanes comme aux futurs étudiants professionnels de trouver leur chemin.

Théo Gafner, Directeur

Organigramme  

Comité de Direction

Denis Corboz

Président  

Maya Breitenstein Knobel

Adjointe du service de la Culture

Théo Gafner

Directeur

Claude Marguerat

Représentant de l'APESM

Martin Jenni

Représentant de l'APESM

Floriane Niklès

Représentante parents d'élèves 

Bernard Stumpe

Représentant parents d'élèves

Romain Miceli

Membre du comité 

Henri Laufer

Caissier

Direction

Théo Gafner

Direction générale et pédagogique

Vincent CanuDirecteur adminstratif
Administration

Christophe Bugnon 

Comptable  

Eléonore Arnaud

Chargée de communication, ensembles et manifestations

Christine Tille

Chargée des cours collectifs et accueil

Manuela Cittone

Chargée cours individuels et locaux 

Catherine LaurencyChargée des instruments et examens
Commission pédagogique

Vincent Daoud

Vents et percussions

Ioana Primus 

Claviers et voix

Francois Grin

Cordes pincées et frottées

Initiation et formation musicale

Chargés de mission

Marie-Anne Heck

Manifestations et ensembles

Claude Marguerat (cordes) et Ilya Bregenzer (vents)

Parc instrumental

Marie Reymond

Initiation et formation musicale

Suzanne Perrin-Goy

Formation continue et intervision

Vincent Canu

Ensembles

Rapports Annuels

Un brin d'histoire

L'Ecole Sociale de Musique, fondée en 1948, a fait l'objet du récit des 50 premières années écrit par l'un de ses fondateurs d'abord secrétaire puis administrateur: Gaston-Gilbert Graz. L'ESM lui est infiniment reconnaissante de tout ce qu'il a apporté. Nous remercions également les présidents successifs, Edouard Meylan de 1948 à 1976, Philippe Abravanel de 1976 à 1978, Ferdinand Perreaud de 1978 à 1998, Valéry-John Racine de 1998 à 2015 et Denis Corboz depuis. 

Mais parcourez plutôt le savoureux récit de G.-G. Graz sur les 50 premières années de l'ESM.

Fonds G.-G. Graz

Du nom de l'un des fondateurs de l'ESM, secrétaire puis administrateur, le Fonds G.-G. Graz permet de soutenir ponctuellement des élèves et de leur permettre de continuer leur formation musicale malgré les difficultés financières rencontrées par leurs parents.